Les erreurs à ne pas faire :

Après quelques années, ou même parfois tout de suite après l’installation, on peut découvrir des problèmes.

Voici quelques conseils qui pourront peut être vous éviter des erreurs :

·         Ne pas mettre trop de terre au fond du bassin. Lors de ma réalisation, certains livres disaient de mettre quelques centimètres de terre (non végétale) afin que les plantes s’y installent. D’autres livres conseillaient de laisser les plantes dans des paniers posés au fond. C’est cette dernière solution qu’il faut adopter à mon avis car de toute façon le fond du bassin se recouvrira lui-même de dépôts divers alors qu’une trop grande quantité de terre nuit à la propreté de l’eau. D’autre part, j’ai été obligé de retirer la terre d’une partie du bassin car les roseaux s’y multipliaient beaucoup trop.

·         Les bords trop verticaux sont à éviter car il sera difficile de dissimuler la bâche avec des pierres. J’en ai moi-même fait l’expérience, et j’ai dû acheter un morceau de bâche gravillonnée, qui était le seul moyen de recouvrir esthétiquement la partie verticale. Ce produit est pratique mais très cher, et heureusement que la surface nécessaire n'était pas très importante.

·         La pompe doit être très facile d'accès, car il faut quand même la nettoyer régulièrement et si l'on doit marcher dans le bassin pour y accéder, cela sera très vite contraignant.

·         Attention également si vous avez des enfants, prévoyez une barrière, même assez petite car le danger est quand même important (enfant voulant récupérer une balle tombée à l'eau, chahut à proximité…). Pour ma part, comme vous pouvez le voir sur les photos (la grenouille sur la pierre est une vraie!), une bordure en rondins disposée à environ 30 cm du bord permet de réaliser un "périmètre de sécurité".

·         Si vous le pouvez, prenez comme moi de la bâche 0.8 mm, qui est beaucoup plus solide que la 0.5 mm. Elle est bien sûr plus chère mais sa durée de vie sera je pense nettement supérieure.