Le système de filtration :

 

Ici, nous abordons une partie très délicate car certainement la plus aléatoire au niveau du résultat.

En effet, nous avons déjà vu que, selon son éclairement, la présence d'arbres, de plantes, le nombre de poissons, l'eau peut se salir rapidement, il faudra donc dans la filtrer de manière efficace.

Le premier élément du système, c'est la pompe. Il faudra la choisir en fonction de la quantité d'eau dans le bassin (la correspondance étant en général indiquée sur la boite) mais attention, si vous pensez alimenter avec la même pompe 2 ou 3 sorties (cascade et jets d'eau par exemple), il faudra un débit nettement supérieur.

Pour ma part, j'ai eu une Celloplast Lotus 400 pendant 4 ou 5 ans et j'en étais relativement satisfait, j'alimente le filtre puis celui-ci se vide dans la cascade. J'ai maintenant (depuis que la Lotus 400 a rendue l'âme) une SIRUS 3200 toujours de marque Celloplast.

Attention, il peut vous venir à l'idée de prendre une pompe "vide-cave" ou autre, qui sont vendues beaucoup moins cher que les modèles pour bassin (on peut en trouver à 40€). Il faut savoir que se serait une grave erreur car ces pompes ne peuvent pas fonctionner 24h sur 24, elles seraient donc rapidement hors d'usage. De plus, leur consommation (et c'est important pour un appareil tournant en permanence) est beaucoup plus importante.

Justement, au niveau du prix, il faudra prévoir environ 150€ et encore, j'avais choisi le modèle Celloplast car c'était un des moins cher. Les modèles Oase sont vendus quasiment le double et on peut facilement atteindre 400€. Il est certain que leur solidité est nettement supérieure (corps en alliage), c'est donc à vous de voir suivant votre budget. 

Dans tous les cas, il faudra veiller à ce qu'elle soit démontable facilement car le nettoyage régulier de la turbine est indispensable.  

La place de la pompe est très importante également. Il faut tout d'abord qu'elle soit accessible facilement car en été, il faut la nettoyer assez souvent et cela deviendra très vite une contrainte si il faut marcher dans le bassin pour y accéder.

Il faut aussi qu'elle soit située assez loin de la sortie du filtre de façon à effectuer un brassage de l'eau, et assez profond. Enfin, il faut penser que sur la pompe arrivent un câble électrique et un tuyau de diamètre important, c'est donc assez peu esthétique et très peu pratique à sortir de l'eau.

Vue de la cascade réalisée en sortie du filtre se trouvant intégré dans la butte.

Ensuite, logiquement après la pompe, on trouve le filtre ou les filtres. Pour ma part, j'ai été horrifié par les prix des bacs en PVC qui ne contiennent que des "supports de bactéries" (en fait, des morceaux de tube électrique strié ICT) et une mousse de filtration par dessus. Ces bacs atteignent donc facilement 250€ et je trouve cela scandaleux étant donné la simplicité de fabrication. J'ai donc bricolé moi-même un bac de récupération de la dimension adéquate (il vaut mieux prévoir large), j'ai coupé une bonne quantité de morceaux de 5-6 cm d'ICT dans des chutes (sur un chantier, ce n'est pas ce qui manque !), le plus dur étant de faire la récupération de l'eau filtrée par en dessous. Puis j'ai acheté la mousse en 2 grosseurs différentes, le prix est là aussi tout à fait scandaleux : 25€ pour un morceau d'environ 50cm x 40cm ! Mais bon, là, pas moyen de la faire soi-même! Le reste ne m'a coûté que quelques euros (tuyaux et coudes PVC).

Reste la question essentielle: est-ce efficace et indispensable?

Ayant consulté pas mal d'articles sur les bassins, j'ai pu constater que certains disent qu'un filtre est inutile sur un bassin de bonne taille, bien équilibré avec des plantes oxygénantes.

C'est possible, mais en tous les cas, avant d'obtenir cet équilibre, il faudra filtrer pendant pas mal de mois et dans ce cas, il vaut mieux prévoir le filtre à l'installation du bassin et une fois que le filtre est là... autant l'utiliser. De plus, sachez que l'équilibre peut être rompu très facilement, j'en ai déjà eu l'expérience plusieurs fois : tout va bien pendant des semaines, eau limpide, pas d'algues et en quelques jours vous avez une eau qui verdit et des algues vertes qui s'installent on ne sait pourquoi, mais cela va très vite ! La chaleur y est souvent pour beaucoup et encore plus le temps orageux, qui va nécessiter les petits soins pour le bassin !

En conclusion, on peut affirmer que le filtre est indispensable, et il vaut mieux l'intégrer dès le début en pensant à le rendre accessible facilement (le nettoyage est assez contraignant). Pour les compléments du filtre (UV par exemple) voir le chapitre suivant.