La technique

 

 

Le système de commande : Au départ, les commandes des cantons et des voies de garage étaient assurées par des inters et des relais. Quatre variateurs assuraient le réglage de vitesse dans 4 portions de circuits (1 dans chaque sens + 1 par sens dans la gare principale). Nous réfléchissions toutefois au passage en digital.

En fin d'année 2006, nous avons acheté et installé un pont tournant Frateschi (marque Brésilienne), ce pont (au prix très intéressant) nous donne entière satisfaction après quelques modifications (voir photos).

Mais la commande des motrices sur ce pont est devenu un casse-tête car le sens de marche s'inverse à la moitié de rotation du pont, ce qui fait qu'il fallait changer de sens pour sortir du pont (jusque là, pas trop grave), mais les voies de garage devaient elles aussi changer de sens, mais pas toutes ! Juste celles qui se trouvaient dans la moitié concernée !

Cela nécessitait donc de rajouter des capteurs, des relais et pas mal de câblage pour un fonctionnement correct, ou bien, et c'est ce que l'on a fait, le passage au digital. Et là, c'est génial, puisque ce n'est plus la voie qui détermine le sens, mais la machine elle-même. Une page du site est consacrée au digital.

La commande des aiguillages est toujours et restera assurée de la même manière, avec des touches et des relais, et cela pour 2 raisons.

La première est une raison de coût car pour un passage en digital de toutes les aiguilles, il faut un nombre très important de décodeurs "accessoires".

La deuxième raison, c'est une question pratique. En effet, après avoir manipulé la commande des locos, il me semble que le fait de "jongler" entre la commande des motrices et celle des aiguilles est peu pratique, surtout lors d'une arrivée en gare (plusieurs commande doivent être effectuées). De plus, sur notre pupitre, les aiguilles ne sont pas commandées directement, mais par itinéraires (on appuie simplement sur la touche de la voie ou l'on veut que le train se dirige, et toutes les aiguilles concernées sont activées), il aurait été dommage de se priver de cette facilité.

Les aiguillages : Comme il a été dit plus haut, les aiguillages ne sont pas commandés individuellement, mais par itinéraires. Cette fonction est assurée par une matrice à diodes, les bobines des aiguilles étant commandées par des touches et des relais temporisés afin d'éviter de griller la bobine en cas d'appui trop prolongé (voir schémas). Pour l'instant, tous les aiguillages ont leurs bobines intégrés (ancien Jouef ou Méhano), mais le remplacement par des moteurs sous table est en cours pour certains d'entre eux et pour tous ceux qui seront installés ultérieurement.


L'ancien pupitre de commande

 


Le pont Frateschi avant modifications


Le pont Frateschi après modifications et installation